Le restaurant peut accueillir 145 convives répartis, comme au théâtre, sur un parterre face aux grandes baies vitrées et sur un balcon avec un petit salon attenant de 36 couverts.

Ils sont tous deux privatisables à la demande, en totalité ou partie.

 

Designer et architecte d’intérieur, Noé Duchaufour-Lawrance puise son vocabulaire esthétique dans l'évidence des formes naturelles, souples, organiques, fluides et structurées à la fois. Une double passion pour la matière et la forme incarnée par un double cursus : d'abord formé à la Sculpture sur Métal à l'ENSAAMA, puis au design aux Arts Décoratifs à Paris.

 

Il collabore avec de nombreux éditeurs tels que Ceccotti Collezioni, Zanotta, Cinna, Baccarat... et met son dessin au service des marques prestigieuses comme Air France, Paco Rabanne ou Yves Saint Laurent beauté...

Autant de projets qui signent son approche du luxe par un design organique, sculptural et sensuel où les formes et les couleurs se confrontent, se frôlent pour mieux se fondre.

 


Yorgo Tloupas, Directeur artistique du magazine masculin Intersection, diplômé de Penninghen est attiré par une esthétique épurée où la typographie peut s’épanouir dans toute sa force.

Après avoir travaillé sur les chartres graphiques et catalogues de marques telles que Yves Saint Laurent Rive Gauche, Armani, Lacoste…

Yorgo Tloupas signe l’identité visuelle du Ciel de Paris.

 


Le nouveau décor du Ciel de Paris est signé Noé Duchaufour-Lawrence, qui l’a imaginé troublant et intemporel : Paris Grand Écran.
 
Un spectacle vivant dont la Ville-lumière est la vedette.
 
Chaque élément de la scénographie participe de la cohérence recherchée : le bar-galet poli par la lumière avec ses assises caramel ambré et ses matières texturées aux teintes sourdes, impose sa magie dans une vision vaporeuse. Il sera naturellement dédié au champagne, dont l’effervescence est signe de conquête mais toujours symbole de joie et de fête : « Paris est une fête », disait Ernest Hemingway -  « A Moveable Feast (une fête mobile) »
 

Le Ciel de Paris bénéficie d’un panorama exceptionnel sur la ville, avec des vues uniques, changeantes selon l’heure, la lumière et les données climatiques.

Un déjeuner ou un dîner au Ciel de Paris, quelles qu’en soient les circonstances, est une expérience singulière dont le souvenir, pour longtemps, s’inscrira dans la mémoire de chacun.

 

La Tour Montparnasse est l’un des témoignages les plus marquants des Trente Glorieuses, ces années de forte expansion économique, de 1945 jusqu’au premier choc pétrolier (1973), l’année même de son inauguration. Edifiée sur l’emplacement de l’ancienne gare Montparnasse, elle dresse ses 58 étages au cœur de la rive gauche, comme le point d’orgue du réaménagement d’ensemble du secteur, dans le prolongement de l’axe créé par le Palais de Chaillot, le Champ de Mars, l’Ecole militaire et la Tour Eiffel. Comme cette dernière, elle est un autre repère de l’espace urbain.

Du haut de ses 210 mètres, la vue sur Paris et au-delà - jusqu’à 40 kilomètres par temps clair - y est exceptionnelle.